Hypothèque mixte: voici comment minimiser le risque de taux d’intérêt

23.06.2022 Eye Icon environ 2 minutes

Avec une hypothèque mixte, vous combinez plusieurs modèles hypothécaires. Vous pouvez par exemple souscrire une partie de votre hypothèque sous forme d’hypothèque fixe et l’autre partie sous forme d’hypothèque Flex/SARON. Cette solution vous permet de profiter des avantages des différents modèles tout en réduisant les risques que vous encourez.

Fonctionnement de l’hypothèque mixte

Également connu sous le nom « hypothèque combinée », ce modèle hypothécaire consiste à fractionner le financement en deux tranches ou plus. Vous avez le choix entre différents modes de financement pour ces tranches, à savoir en principe entre l’hypothèque fixe et l’hypothèque Flex/SARON.

Exemple: vous avez besoin d’une hypothèque de CHF 500'000.- pour financer votre bien immobilier. Vous la fractionnez entre une hypothèque fixe de CHF 350'000.- sur 10 ans à un taux d’intérêt fixe, et une hypothèque Flex/SARON de CHF 150'000.- qui présente la même durée mais un taux variable.

L’hypothèque mixte en cas de baisse des taux d’intérêt

L’hypothèque mixte en cas de baisse des taux d’intérêt

Lorsque les taux baissent, les coûts de l’hypothèque Flex/SARON suivent la tendance, jouant ainsi en votre faveur.

L’hypothèque mixte en cas de hausse des taux d’intérêt

L’hypothèque mixte en cas de hausse des taux d’intérêt

Lorsque les taux augmentent, les coûts de l’hypothèque Flex/SARON restent constants.

Avantages décryptés de la combinaison des modèles hypothécaires

En fractionnant votre financement en différentes hypothèques, vous réduisez le risque de faux pas. Autrement dit, vos frais d’intérêts incluent à la fois la sécurité avec la possibilité de planification offertes par une hypothèque fixe et la flexibilité avec l’hypothèque Flex/SARON ou  l’hypothèque variable. Lorsque les taux baissent, les coûts baissent aussi. Si les taux augmentent, les coûts suivent mais dans une moindre mesure.

Inconvénients de l’hypothèque mixte

En combinant taux fixes et taux variables, vous tenez compte de la fluctuation des frais d’intérêts, ce qui implique que vous ne pouvez pas planifier le budget avec une parfaite certitude. Le schéma le plus souvent appliqué dans le cadre du mélange de modèles hypothécaires est le suivant: le montant de chaque tranche doit s’élever à au moins CHF 100'000.-. C’est pourquoi l’hypothèque mixte n’est pas forcément à la portée de chacun en cas de petits montants. Nos spécialistes recommandent d’ailleurs de ne pas souscrire d’hypothèque mixte pour des financements inférieurs à CHF 300'000.-. En outre, vous dépendez davantage des créanciers hypothécaires actuels lorsque vous souhaitez convertir ou reprendre l’une de vos hypothèques. Notez également qu’en cas de revente de votre bien dans un avenir proche, certaines hypothèques peuvent compliquer les choses.

Attention aux modèles spéciaux

De nombreux établissements bancaires et créanciers savent faire preuve de créativité pour vendre leurs hypothèques. Des modèles « spéciaux » amènent en effet les preneurs d’hypothèque à croire que ce financement est celui qui leur convient le mieux. Ils portent ainsi des noms très engageants tels qu’« hypothèque initiale », « hypothèque famille » ou encore «hypothèque écologique». Ces modèles ont tous en commun le fait de reposer sur des concepts marketing plutôt que d’offrir de réelles alternatives. Généralement, un modèle dit « spécial » cache un taux d’intérêt plus difficile à comparer avec les autres produits sur le marché, ce qui concède une marge anormalement élevée au créancier.

Ne pas comparer que le taux d’intérêt

Vous l’aurez compris: mieux vaut vous en tenir aux modèles classiques des taux d’intérêt fixes ou variables, car c’est ce critère qui vous permettra de comparer les offres en toute transparence. Ce faisant, veillez à intégrer dans votre comparaison d’autres conditions en plus du taux d’intérêt en vigueur, telles que le délai de résiliation, l’indemnité de remboursement anticipé, les options de modification et les obligations supplémentaires (amortissement, compte salaire ou transfert du dépôt). Avec la plateforme de comparaison et de souscription Valuu, vous pouvez comparer tous ces facteurs de manière simple et compréhensible en ligne.

FAQ

Combien de tranches est-il possible de souscrire au maximum ?

Le nombre de tranches dépend du volume hypothécaire. Plus celui-ci est élevé, plus vous pouvez combiner de tranches. Les créanciers hypothécaires imposent généralement un montant minimal de CHF 100'000.- par modèle hypothécaire. Avec Valuu, vous pouvez fractionner votre hypothèque en trois tranches au maximum. Sachant cela, veillez à examiner avec soin si votre projet se prête réellement au fractionnement.

Quelle part du financement dois-je amortir ?

En principe, vous devez amortir l’avance de votre bien dans un délai de 15 ans (ou au plus tard au moment de votre départ à la retraite) aux deux tiers du prix d’achat. Vous pouvez choisir librement la part de votre financement (mixte) que vous souhaitez rembourser, sauf si votre créancier a émis des directives claires à ce sujet.

Comparer et souscrire des hypothèques

Cette page utilise des Cookies. Vous trouvez plus d’informations dans la politique de confidentialité.
Wellen Bild