Hypothèque échelonnée: un choix réellement judicieux?

La division d’une hypothèque en tranches de durées différentes comporte effectivement des avantages, mais surtout pour la banque, en règle générale.

Une hypothèque échelonnée, ce que l’on appelle également fractionnement d’hypothèque ou splitting, consiste à diviser une hypothèque en deux ou plusieurs tranches de durées différentes. Le modèle hypothécaire peut également varier pour chaque tranche. Il est par exemple possible de souscrire une hypothèque Flex/SARON d’une durée de trois ans puis une hypothèque fixe de cinq ou dix ans. Vous pouvez également diviser sur Valuu votre hypothèque en trois tranches au maximum. Il convient donc d’évaluer minutieusement si un fractionnement est réellement judicieux.

Avantage: répartition des risques et des opportunités

Dans le cas d’un fractionnement, vous n’avez pas à renouveler d’un coup la totalité de l’hypothèque. Vous évitez ainsi le risque de voir l’ensemble de votre financement devenir soudainement nettement plus cher si le renouvellement coïncide avec une période de taux d’intérêt élevés. À l’inverse, vous aurez la possibilité de profiter plus souvent de taux le cas échéant plus bas. En souscrivant une hypothèque échelonnée, vous pouvez également mieux intégrer certains événements à votre planification financière et, par exemple, vous servir d’une somme issue d’un héritage ou d’une assurance-vie pour rembourser (partiellement) une hypothèque arrivant à échéance. 
 

Inconvénient: il est difficile de changer de prestataire 

Dans le cadre d’une hypothèque, une échéance est toujours une excellente occasion pour changer de prestataire et bénéficier ainsi d’offres concurrentes plus avantageuses. C’est en cela que réside l’inconvénient majeur d’une hypothèque échelonnée: en effet, celle-ci peut vous lier, dans certains cas, à votre ancien prestataire jusqu’à échéance de la dernière tranche, un nouveau prestataire reprenant uniquement votre tranche échue s’il peut reprendre également les autres tranches au bout d’un an et demi ou de deux ans au plus tard. Si l’écart entre les échéances de vos tranches dépasse les deux ans, il n’est alors possible de changer de prestataire que dans des cas exceptionnels, par exemple si vous pouvez faire valoir une excellente solvabilité. Sinon, vous devrez résilier prématurément votre hypothèque et vous acquitter d’indemnités de remboursement anticipé exorbitantes, une opération guère rentable en fin de compte. Le fractionnement s’avère donc surtout avantageux pour les prêteurs hypothécaires et moins pour vous, en tant que client(e). En définitive, les prestataires «recommandent» le fractionnement à leurs clients plutôt dans le but de les fidéliser à long terme, et non pas nécessairement dans leur intérêt. 

En outre, l’hypothèque échelonnée comporte encore d’autres inconvénients, tels que le surcroît de travail et les incertitudes qui entoure la planification. Ainsi, souscrire une hypothèque comportant trois tranches aux échéances comprises entre deux et dix ans vous amènent non seulement à négocier plus souvent avec votre prêteur hypothécaire, mais rend aussi la planification de vos dépenses plus difficile que si vous souscriviez par exemple une hypothèque fixe, pour laquelle vous payez le même taux d’intérêt sur dix ans ou plus. 

Dans la période actuelle de faibles taux, il est toutefois plus judicieux de s’assurer des conditions avantageuses par le biais d’une hypothèque fixe de longue durée. Ce n’est donc pas un hasard si l’hypothèque fixe sur dix ans est de loin la forme de financement la plus appréciée en Suisse, non seulement sur le marché traditionnel, mais aussi sur Valuu, comme le révèle notre analyse.
 

Quitte à se décider pour le fractionnement, autant le faire correctement

Quitte à se décider pour le fractionnement, autant le faire correctement
Si vous souhaitez tout de même fractionner votre hypothèque, assurez-vous que les écarts entre les échéances soient courts, au maximum de 24 mois. Dans le cas contraire, vous devrez vous en remettre à votre prestataire actuel et vous plier bon gré mal gré à ses conditions (généralement très défavorables) lors du financement de conversion, vous exposant ainsi à des pertes substantielles. 

Si vous détenez déjà une hypothèque échelonnée, vous devriez synchroniser les tranches lors du prochain rachat: choisissez la durée de l’hypothèque à renouveler de manière à ce qu’elle arrive à son terme au même moment que les autres tranches ou à 24 mois d’écart au maximum. 

Conseil indépendant 

De nombreux d’experts en finance déconseillent désormais le fractionnement si aucun motif évident ne le justifie. Toutefois, la situation individuelle reste toujours déterminante lors d’une telle décision. Dans l’idéal, faites donc appel à un conseiller indépendant pour vous accompagner dans cette démarche. Nos expertes et experts en hypothèque se tiennent volontiers à votre disposition pour vous aider à peser le pour et le contre en vue d’un fractionnement.
 

Comparer et conclure une
hypothèque ! En avant !

Cette page utilise des Cookies. Vous trouvez plus d’informations dans la politique de confidentialité.
Wellen Bild