Baisse d’activité et chômage: qu’advient-il de l’hypothèque ?

Le financement de votre logement est généralement assuré, même si vous êtes au baisse d’activité ou au chômage et que vous avez une baisse de revenu.

La plupart des créanciers en Suisse agissent avec sécurité et discernement lorsqu'ils accordent des hypothèques. Vous pouvez financer votre bien immobilier que si les coûts annuels de la propriété ne dépassent pas un tiers du revenu brut du preneur de crédit hypothécaire. Les coûts annuels comprennent un taux d'intérêt calculé sur 5%, un amortissement obligatoire et des frais accessoires. En ce qui concerne les hypothèques, les banques, les compagnies d'assurance, les caisses de pension prévoient dès le départ une réserve. Ceux qui ont une activité réduite (revenu brut d'au moins 80% de leur salaire) ou qui sont au chômage (revenu brut d'au moins 70% de leur salaire) peuvent continuer de bénéficier de leur hypothèque sans problème.

Situation initiale du point de vue juridique

Le contrat hypothécaire accorde généralement au créancier un droit de résiliation si la solvabilité du preneur de crédit diminue considérablement. Cela pourrait être le cas de réduction du taux d’activité réduit ou de chômage. Habituellement, le créancier cherchera en premier lieu une solution avec le preneur de crédit. Les contrats hypothécaires sont très rarement résiliés. Si vous n'êtes pas sûr des modalités de votre contrat hypothécaire, veuillez en parler avec votre créancier.

L’assurance est-elle rentable ?

En Suisse, il existe des assurances hypothécaires. Elles sont proposées par certaines grandes compagnies d'assurance suisses. Cela garantit le paiement de vos intérêts hypothécaires pendant le chômage ou la réduction de votre taux d’activité. Cependant, l'assurance hypothécaire est assez chère et offre une couverture faible. Il existe de meilleures façons de vous protéger des contraintes financières, vous et votre famille.

Réduisez les risques de financement

Le mieux est de veiller à une réduction du risque de financement du bien immobilier: Vous ne payez que la valeur réelle de votre bien immobilier. Souscrivez une hypothèque avantageuse auprès d’un créancier de confiance. Un débiteur solidaire peut vous aider à partager la responsabilité d’une hypothèque. N’exploitez pas complétement la supportabilité et constituez une réserve financière. Si vous le souhaitez, nos experts en hypothèques se feront un plaisir de vous conseiller gratuitement sur d’autres questions relatives aux hypothèques.

Comparer et conclure une
hypothèque ! En avant !

Cette page utilise des Cookies. Vous trouvez plus d’informations dans la politique de confidentialité.