Acheter une maison: maintenant ou plus tard?

Vaut-il mieux acheter une maison maintenant pour profiter des taux d’intérêt encore bas ou attendre encore un peu? Une aide pour prendre sa décision.

Vous savez que vous souhaitez devenir un jour propriétaire, lorgnez les taux d’intérêt au plus bas et vous demandez: ne devrait-on pas faire les choses comme il faut MAINTENANT et acheter une maison? Cette grande question en cache plusieurs petites, auxquelles vous devriez répondre en tant que particulier ou (jeune) couple, autant sur le plan financier qu’émotionnel. Les voici:

Avez-vous suffisamment de fonds propres ?

Pour acheter votre propre logement, il vous faut de l’argent – en principe au moins 20% du prix d’achat de l’objet convoité. L’établissement financier assume le reste sous forme d’hypothèque.

Pouvez-vous assumer l’hypothèque ?

Lorsque vous achetez une maison ou un appartement, vous n’avez plus de loyer à payer, mais vous devez vous acquitter des frais hypothécaires (intérêts et amortissement obligatoire) et des frais accessoires liés à votre logement (p. ex. réparations). À l’année, ces coûts ne doivent pas excéder un tiers de votre revenu annuel brut. 

Le niveau d’amortissement obligatoire (s’il y en a) dépend de votre montant hypothécaire. Tout ce qui dépasse 2/3 du prix d’achat de votre bien immobilier doit être couvert par une deuxième hypothèque . Les deuxièmes hypothèques doivent être directement  ou indirectement  amorties après 15 ans ou au plus tard jusqu’au départ à la retraite (la première de ces deux conditions qui se réalise s’applique). Si vous devez uniquement financer par emprunt 2/3 du prix d’achat au maximum, vous n’êtes pas tenu d’amortir votre hypothèque.

En bref: afin d’évaluer si vous pouvez assumer une hypothèque à long terme, les créanciers hypothécaires potentiels procèdent au calcul de capacité financière suivant: 

5% du montant du crédit (intérêts hypothécaires) + amortissement obligatoire + 1% du prix d’achat (charges) ≤ 1/3 de votre revenu brut

Êtes-vous solvable ?

Les établissements financiers veulent non seulement savoir si vous pouvez supporter les frais hypothécaires (théoriques), mais aussi si vous êtes susceptibles de le faire de façon fiable – en bref, si vous êtes digne de confiance d’un point de vue financier. Pour ce faire, l’établissement financier vérifie votre degré de solvabilité et regarde par exemple si vous avez déjà fait l’objet de poursuites.

Voulez-vous payer un loyer ou constituer un patrimoine ?

Lorsque vous versez votre loyer au créancier hypothécaire, vous n’en revoyez jamais la couleur. En revanche, une partie des frais hypothécaires vous reviennent, car la part d’amortissement vous permet de rembourser votre dette hypothécaire et de constituer petit à petit votre patrimoine sous forme d’immeuble en propriété. Cette seconde option est ainsi non seulement plus rentable, mais aussi plus plaisante.

Êtes-vous prêt à vous engager (ainsi que votre argent) ?

Par cette question, il n’est pas question de mariage – vous pouvez très bien devenir propriétaire en étant célibataire ou en concubinage. La question que vous devez vous poser est plutôt: souhaitez-vous «prendre racine», au meilleur sens du terme, par exemple pour fonder une famille? Ou avez-vous envie dans un premier temps de consacrer votre argent à réaliser d’autres rêves? De rester ouverts à toutes les possibilités et de pouvoir faire vos valises à tout moment, que ce soit pour un nouvel emploi, un séjour à l’étranger ou un voyage? Vous auriez peut-être aussi d’abord envie d’investir vos fonds propres pendant quelques années dans des actifs, des fonds ou d’autres placements sur le marché des capitaux. 

Voulez-vous devenir les chefs de la maison?

En tant que propriétaires, vous pouvez réaliser tous vos rêves en matière de logement, ceci sans dépendre d’un créancier hypothécaire et sans craindre une résiliation. L’acquisition d’un bien immobilier vous offre beaucoup de liberté, mais implique aussi certaines responsabilités, car les propriétaires doivent assurer eux-mêmes la maintenance et l’entretien de leur maison. 

Une décision à prendre avec la tête et le cœur

Opter pour une maison et une hypothèque, ce n’est pas seulement choisir une orientation financière à long terme. C’est adopter un mode de vie et entamer un nouveau chapitre de vie, pour lequel les deux partenaires doivent se sentir prêts. 

D’un point de vue strictement mathématique, il vaut la peine d’investir dans l’immobilier, surtout si l’on considère la faiblesse des taux d’intérêt à l’heure actuelle. Si vous remplissez les conditions financières requises pour un prêt hypothécaire, avez envie de vous installer et êtes déjà certain de vouloir acheter un logement commun un jour ou l’autre, mieux vaut vous y prendre au plus tôt. 

Comparer et conclure une
hypothèque ! En avant !

Cette page utilise des Cookies. Vous trouvez plus d’informations dans la politique de confidentialité.
Wellen Bild