Immobilier: les prix toujours en hausse

Les prix des biens immobiliers augmentent depuis des années. La pandémie du coronavirus n’a pas ralenti cette tendance. Au contraire, elle l’a accélérée.

En 2016-2017, la courbe des prix des maisons et des appartements en propriété s’est légèrement repliée. Autrement, elle ne connaît qu’une seule direction depuis des années: vers le haut. Les derniers chiffres du deuxième trimestre 2021 montrent une augmentation record par rapport à l’année précédente: le prix des appartements en propriété a augmenté en moyenne de 6,8%, soit l’augmentation la plus importante depuis 2013. En ce qui concerne les maisons, la hausse s’établit à 6,3%, du jamais vu ces dix dernières années.

Graphique 1: Évolution de prix transcation

 

Les prix augmentent toujours lorsque la demande dépasse l’offre. Cette règle s’applique aussi au logement en propriété. Mais pourquoi la demande immobilière est-elle si forte et l’offre si faible? 

Coronavirus, stimulateur de la demande 

Au début de la pandémie de coronavirus, de nombreux experts tablaient sur une baisse des prix de l’immobilier; les pertes économiques prévues et l’incertitude auraient ralenti la demande de logements en propriété. Presque personne n’aurait voulu s’engager financièrement à long terme, vu la situation. Toutefois, c’est le contraire qui s’est produit: le confinement a apparemment éveillé ou renforcé chez de nombreuses personnes le besoin d’une plus grande sphère privée et d’un beau chez-soi spacieux (avec bureau et jardin). 

La demande et les prix ont notamment augmenté dans les régions éloignées des villes et bon marché; c’est ce qui ressort d’analyses menées par des sites de recherches de biens immobiliers. En effet, les abonnés ont fortement élargi leur rayon de recherche. Cette évolution est évidemment aussi due au coronavirus: de nombreux employés et entreprises ont fait des expériences positives avec le télétravail et indiqué vouloir conserver (partiellement) ce modèle une fois la pandémie terminée. Quiconque doit moins souvent se rendre au bureau en ville prend plus facilement de distance entre son domicile et son lieu de travail si cela permet de concrétiser son rêve de logement.

Taux d’intérêt faibles stimulateurs de la demande

Les taux hypothécaires se situent toujours à un niveau historiquement bas. Malgré les prix relativement élevés, il est toujours intéressant d’acheter plutôt que de louer un logement. Ces taux d’intérêt ne changeront pas à court terme; afin de maintenir l’inflation à un niveau bas en raison de la crise du coronavirus, la Banque nationale suisse (BNS) maintient sa politique de taux d'intérêt négatifs, et les experts tablent sur le fait que le taux directeur ne sera pas relevé de si tôt.

Suggestion de lecture:
•    «Louer ou acheter ? Six points qui devraient attirer votre attention.»
•    «Acheter une maison: maintenant ou plus tard ?» 

Frein à l’offre: peu de nouvelles constructions

En plus de ces stimulateurs de demande, un frein à l’offre contribue aussi à l’évolution actuelle des prix: par rapport à la demande croissante, le nombre de nouvelles constructions autorisées, et donc l’offre immobilière, recule depuis des années, tant pour les appartements en propriété que pour les maisons individuelles. Selon une étude du Credit Suisse, la tendance au deuxième trimestre 2021 a atteint un record historiquement bas (voir graphique). 

Graphique 2: Propriété du logement

L’obstacle à la capacité financière augmente avec les prix

La demande immobilière reste certes forte, mais de plus en plus de personnes à revenu moyen doivent faire une croix sur leur rêve de propriété en raison des prix élevés de l’immobilier. Non pas parce qu’elles ne peuvent pas payer les intérêts effectifs, mais parce que leur capacité financière leur fait défaut. La capacité financière est, avec le taux d'avance, une des conditions les plus importantes pour l'octroi d'une hypothèque. Elle est respectée lorsque la somme des intérêts, de l’amortissement et des frais annexes ne dépassent pas un tiers du revenu. Les établissements financiers ne se basent pas sur les taux effectifs, mais sur un taux d’intérêt calculé bien plus élevé de 5%. Cette marge de manœuvre leur garantit qu’un client pourra supporter l’hypothèque à long terme, même si les taux fluctuent. 

Comparer les hypothèques et faire des économies

Selon les experts, les prix de l’immobilier se maintiendront dans un premier temps à un niveau élevé. Par conséquent, il est d’autant plus important de profiter d’un financement aussi avantageux que possible. Sur Valuu, vous pouvez comparer et souscrire simplement les meilleures offres d’une centaine de banques, d’assurances et de caisses de pensions, le tout en ligne. Vous pouvez vous adresser en tout temps aux expertes et experts hypothécaires de Valuu en cas de questions ou de problèmes. 

Comparer et conclure une
hypothèque ! En avant !

Cette page utilise des Cookies. Vous trouvez plus d’informations dans la politique de confidentialité.
Wellen Bild