Hypothèque de deuxième rang: ce que vous devez savoir

11.10.2022 Eye Icon environ 3 minutes

Sur un objet habité en propre, l’hypothèque de deuxième rang correspond à la part du financement que le propriétaire est légalement tenu d’amortir. Son montant dépend des fonds propres mobilisés. Si vous financez plus d’un tiers de votre propriété par vos propres moyens, vous n’avez généralement pas besoin d’une hypothèque de deuxième rang. Nous avons résumé pour vous les points les plus importants.

Lorsque vous achetez un bien immobilier, vous pouvez financer au maximum 80% de son prix d’achat par une hypothèque. La part de financement de la valeur immobilière est appelée taux d’avance. Si ce taux est supérieur à 65%, une obligation d’amortissement s’applique. Autrement dit, vous devez rembourser, dans un délai de 15 ans ou au plus tard avant votre départ à la retraite, votre hypothèque pour un montant tel que le financement ne dépasse pas deux tiers de la valeur vénale de votre bien. Cette part correspond à l’hypothèque de deuxième rang. La part restante de votre financement étant par conséquent l’hypothèque de premier rang.

Différence entre une hypothèque de premier rang et une hypothèque de deuxième rang

Pour les deux types d’hypothèque, vous avez le choix entre une hypothèque fixe et une hypothèque Flex/SARON. La différence réside dans l’amortissement. Vous n’êtes pas dans l’obligation d’amortir l’hypothèque de premier rang. Celle-ci ne peut dépasser deux tiers (environ 67%) du prix d’achat de votre bien immobilier. Lorsqu’elle arrive à échéance, vous pouvez à chaque fois la renouveler. Si vous n’êtes pas en mesure de financer en intégralité le tiers restant avec des fonds propres, l’hypothèque de deuxième rang entre en jeu. Comme vous devez absolument apporter au moins 20% de fonds propres, cette hypothèque de deuxième rang s’élève au maximum à environ 13% du prix d’achat.

Financement de votre bien immobilier

Financement de votre bien immobilier 

Exemple de calcul

Prix d’achat du bien immobilier CHF 1'000'000.–
Fonds propres engagés (20 %) CHF 200'000.–
Hypothèque nécessaire (80 %) CHF 800'000.–

 

Hypothèque de 1er rang (67% du prix d’achat) CHF 670'000.– 
Hypothèque de 2ème rang (13% du prix d’achat) CHF 130'000.–
Amortissement de l’hypothèque de 2ème rang (sur 15 ans) CHF 8667.– par an

 

Aucune obligation de souscrire une hypothèque de deuxième rang

Si vous possédez suffisamment de fonds propres, vous n’avez pas besoin de souscrire une hypothèque de deuxième rang. Retenez simplement que vous devez financer au moins un tiers de votre logement de votre poche. Dans cet article vous apprendrez quels avoirs vous pouvez utiliser en guise de fonds propres. Ce faisant, vous économisez non seulement les coûts liés à l’amortissement, mais aussi les intérêts. En effet, plus le taux d’avance est bas, plus le taux d’intérêt est généralement avantageux. 

Avantages de l’hypothèque de deuxième rang

D’une part, l’hypothèque de deuxième rang vous permet d’acheter un bien lorsque vous ne pouvez ou ne voulez engager que peu de fonds propres, à condition de présenter la capacité financière suffisante. D’autre part, cette solution vous permet de réaliser des économies fiscales, puisque les frais d’intérêts élevés peuvent être déduits du revenu imposable. Vous pouvez également amortir indirectement l’hypothèque de deuxième rang et économiser ainsi des impôts grâce à un pilier 3a. Découvrez ici les avantages et les inconvénients de l’amortissement indirect.

Inconvénients de l’hypothèque de deuxième rang

L’hypothèque de deuxième rang est ce qu’on appelle une hypothèque de rang postérieur ou une deuxième hypothèque. Cela signifie qu’en cas de vente forcée de la maison ou de l’appartement, la première hypothèque sera remboursée avec le produit de la vente en premier lieu. Il se peut que vous n’ayez pas assez d’argent pour rembourser l’hypothèque de deuxième rang. De ce fait, les hypothèques de rang postérieur impliquent un risque de pertes plus important pour les créanciers. Nombre d’entre eux appliquent donc un taux d’intérêt un peu plus élevé pour la deuxième hypothèque que pour la première. Avec Valuu, tous les créanciers proposent les hypothèques de premier et de deuxième rang à un taux identique avantageux.

L’hypothèque de deuxième rang avec Valuu

Lorsque vous souscrivez une hypothèque par l’intermédiaire de Valuu, elle n’est pas répartie en deux hypothèques. Le taux d’intérêt proposé porte sur le financement dans sa globalité, ce qui vous permet de comparer plus facilement les offres. Les coûts de l’amortissement obligatoire sont toujours indiqués. Sur notre plateforme, vous pouvez en outre augmenter ou réduire le montant de vos fonds propres en toute simplicité et obtenir une mise à jour immédiate des taux qui vous sont individuellement proposés. Si vous avez des questions ou besoin d’aide au moment de souscrire ou non une hypothèque de deuxième rang, vous pouvez contacter nos spécialistes.

FAQ

Quand n’a-t-on pas besoin d’une hypothèque de deuxième rang?

Une telle hypothèque n’est pas nécessaire lorsque vous financez au moins un tiers du prix d’achat de votre bien immobilier avec vos fonds propres. Avec Valuu, en principe aucune distinction n’est faite entre les hypothèques de premier et de deuxième rang. Cela vous permet de comparer les offres en toute transparence. En lieu et place, vous pouvez voir la part de l’amortissement obligatoire de votre hypothèque.

Quelle est la date d’échéance pour l’amortissement de l’hypothèque de deuxième rang?

Elle doit avoir été remboursée au bout de 15 ans, ou au plus tard avant l’âge ordinaire de départ à la retraite. Vous pourrez convenir du type d’amortissement (direct ou indirect) avec le créancier que vous aurez choisi.

Comment rembourser l’hypothèque de deuxième rang?

Les hypothèques de deuxième rang peuvent être amorties directement ou indirectement. Un amortissement direct implique que vous procédiez à des paiements réguliers à l’établissement financier. Un amortissement indirect signifie que vous faites des versements dans une solution de prévoyance du pilier 3a qui serviront à amortir la dette hypothécaire à la liquidation de ce pilier.

Qu’en est-il de l’hypothèque de premier rang?

L’hypothèque de premier rang, c’est-à-dire le montant du crédit de maximum deux tiers de la valeur vénale (ou valeur de marché), ne doit pas impérativement être amortie tant que la capacité financière est garantie. Vous pouvez renouveler cette part de financement à l’échéance de l’hypothèque ou la rembourser si vous le souhaitez.

Cette page utilise des Cookies. Vous trouvez plus d’informations dans la politique de confidentialité.
Wellen Bild