De nettes différences en dépit de la transparence

Une plus-value par l’intermédiaire des plateformes numériques.

BEI Business Engineering Institute St. Gallen - 09.03.2020

Dans le domaine hypothécaire, les plateformes numériques permettent de mettre en relation les bailleurs de fonds et les preneurs d’hypothèques. L’étude du BEI s’est penchée sur les principales plus-values pour les preneurs d’hypothèques numériques: (1) accompagnement numérique de bout en bout, (2) souscription immédiate, (3) comparaison indépendante ainsi que (4) gestion sans souci des prolongations. 1)

Pour évaluer l’accompagnement numérique de bout en bout, l’étude a simulé et analysé des demandes auprès de différentes plateformes hypothécaires comme Hypoguide, comparis.ch, MoneyPark, hypomat.ch et Valuu. Le processus a très souvent débouché sur une demande de rendez-vous de conseil ou d’offre. Très peu de plateformes ont permis de traiter la demande en ligne de bout en bout jusqu’à la souscription. Valuu est le seul prestataire avec lequel il est possible de souscrire une hypothèque entièrement par voie numérique. Il ne s’agit pas d’une offre ferme mais bien d’une souscription ferme. 

Dans le processus de vente, la souscription rapide et plus particulièrement l’accord de financement constituent un document déterminant pour le surcoût éventuel d’un immeuble. Dans le cadre de l’étude du BEI, seul hypomat.ch a confirmé le caractère ferme des offres initiales. D’autres prestataires tels que Hypotheken-Versteigerung.ch travaillent cependant à produire également des offres fermes pour leurs souscriptions en ligne. Comme il a été mentionné précédemment, Valuu2) va encore plus loin en proposant une souscription ferme. Grâce au caractère ferme initial de l’offre, le client reçoit plus rapidement l’accord de financement souhaité puisque sa solvabilité a déjà été vérifiée au préalable.

Le taux d’intérêt faible de 1,08% qu’offre par exemple Raiffeisen St-Gall pour une hypothèque fixe de 5 ans incite souvent à acheter un bien immobilier.3) Les modèles examinés révèlent d’importantes différences. L’étude du BEI montre que sur de nombreuses plateformes le taux d’intérêt n’est pas ferme dans le processus en ligne et qu’il est assorti d’une validité limitée et il s’agit en fait de taux d’intérêt indicatifs également appelés «prix de vitrine». Le calcul du taux d’intérêt initial est en partie effectué sans que le preneur de crédit ait communiqué suffisamment d’informations. Ainsi, l’une des plateformes étudiées omet de demander le revenu du preneur d’hypothèque potentiel et la charge financière supportable n’est donc pas prise en compte dans le taux d’intérêt initial. Du fait de cette asymétrie d’informations, des «prix vitrines» sont donc comparés avec des prix fermes sur les plateformes.

À première vue, le preneur d’hypothèque potentiel bénéficie ainsi toujours des conditions les plus avantageuses. Mais ces taux d’intérêt changent à mesure que le processus de financement progresse. C’est là qu’on voit les avantages des plateformes qui exigent dès les premiers taux d’intérêt des informations précises. De fait, hypomat.ch et Valuu peuvent également offrir en ligne le taux d’intérêt prévu de manière ferme grâce aux informations élargies.2) 

La majeure partie des personnes interrogées (plus de 70%) considère le courtage de produits financiers important.1) Il convient toutefois de noter que ce chiffre représente simplement une nécessité mais ne constitue pas véritablement un facteur de différenciation. Toutes les plateformes en ligne soulignent leur neutralité sur leur site internet. Très souvent, leur positionnement supposément neutre passe par une marque indépendante. C’est ce qu’on voit par exemple chez Helvetia avec MoneyPark, chez PostFinance avec Valuu ou encore pour la Banque cantonale de Glaris avec hypomat.ch.

Le marché hypothécaire numérique semble en forte mutation. De plus en plus de banques proposent leur propre solution à l’instar d’UBS avec UBS Atrium. Divers modèles ont évolué de simples plateformes de comparaison vers des plateformes de produits. Toutefois, la diversité des offres porte préjudice à la transparence tant espérée au début. Pour conclure, on peut dire qu’en dépit de la transparence présumée, il subsiste des différences importantes qui ne peuvent souvent être détectées qu’en y regardant de plus près.

 

Source

 

  1. Enquête clients du BEI (2019). Enquête auprès de la population suisse, échantillon de 1033 personnes de langue française et allemande.
  2. Valuu (2020). Confirmation de financement D’après https://valuu.ch/fr/guide/hypotheques-pour-les-nouveaux-acheteurs/confirmation-de-financement-en-toute-simplicite?gclid=EAIaIQo…
  3. Raiffeisen (2020). Modèles hypothécaires et taux d’intérêt D’après https://www.raiffeisen.ch/st--gallen/fr/privatkunden/hypotheken/modelle/hypothekenzinsen.html

Comparer et conclure une
hypothèque ! En avant !

Cette page utilise des Cookies. Vous trouvez plus d’informations dans la politique de confidentialité.